Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La belle impératrice demeure dans les coeurs

par Les hirondelles 1 Juillet 2010, 08:39 VietKiêu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Chabrignac et le Vietnam sont liés par une histoire incroyable. L'installation dans le village de l'impératrice du Vietnam, Nam Phuong, et sa vie corrézienne de 1958 jusqu'à sa mort, cinq ans plus tard.

Son inhumation dans le petit cimetière de la commune contribue à perpétuer son souvenir. D'ailleurs, ce fait historique encore peu connu (ou oublié) a ému l'association franco-vietnamienne de Bordeaux, qui se rendra ce week-end en délégation à Chabrignac.

En 1958, l'annonce de l'installation de l'impératrice au domaine de la Perche en a rendu sceptique plus d'un dans le village. Puis, sa silhouette est devenue familière. Ses relations agréables avec les habitants ont fait passer au second rang le caractère très exotique de l'événement.

Lucien Boudy, l'ancien maire, évoque une dame très élégante, mais surtout très généreuse avec la population : « Elle était aussi très humaine et sympathique avec les salariés du domaine ».

En achetant le domaine de la Perche, l'impératrice Nam Phuong devint un peu agricultrice. « Tout le monde pense qu'elle voulait fuir Cannes, où la famille impériale possédait un château et où elle était trop souvent importunée ». Les innombrables infidélités de son mari, Bao Daï, ex-empereur du Vietnam, et l'inimitié de sa belle-mère pourraient être des raisons suffisantes pour Nam Phuong, réputée d'une grande rigueur morale.

Sur www.chabrignac.fr, un résumé de la vie de Nam Phuong.

 

   Une bourgade du sud-ouest français, Chabrignac, en Corrèze, abrite une sépulture sur laquelle on lit les inscriptions « ĐẠI NAM NAM PHƯƠNG HOÀNG HẬU CHI MỘ » (sépulture de l’impératrice d’Annam Nam Phương) et « ICI REPOSE L’IMPÉRATRICE D’ANNAM NÉE MARIE THÉRÈSE NGUYEN HUU THI LAN ». C’est la tombe de Nam Phương, seule impératrice ayant reçu ce titre de son vivant dans l’histoire du Viet Nam contemporain. Dans l’empire d’Annam, la coutume n’était pas de couronner l’épouse du souverain, qui était seulement Nhứt Giai Phi (compagne de 1er rang) ou Nhị Giai Phi (2è rang), sans parler des autres concubines, et recevait le titre de Reine-Mère à la mort du souverain si son fils montait sur le trône.

 

La plaque tombale à Chabrignac est endommagée sur le côté, la sépulture ayant été profanée 3 fois, la dernière lors d’un anniversaire de la bataille de Điện Biên Phủ, pour des raisons probablement politiques. Elle fut une grande dame ayant rempli parfaitement son rôle sur le trône, d’une dignité totale à la chute de la monarchie, et après. Nam Phương a gardé la sympathie des Vietnamiens malgré le temps, par sa conduite personnelle.

La jeunesse de l’impératrice prénommée en ce temps Marie- Thérèse Lan, et ses années de règne, sont connus. La période 1945-48 et le reste sa vie le sont moins. Restons peu sur cette jeunesse de Mariette - ses familiers l’appelaient ainsi-, dont le père, Pierre Nguyễn Hữu Hào (sa femme était née Lê Thi Binh), était devenu gendre et régisseur des biens du grand-père M. Lê Phat Dat, le plus grand propriétaire terrien de Cochinchine. Ces terres avaient été données à M. Dat, Duc de Long My² (Long My² Quân Công), par la Cour d’Annam, en échange de la commanderie de Hoa Lư (a). La famille était catholique de la foi la plus solide. Le don par Đạt de plusieurs églises dont celle bien connue de Saigon (Nhà Thờ Huyện Sỹ), sise rue Tôn Thất Tùng actuelle, outre celles de Chợ Quán, Gò Vắp, Thủ Đức, l’atteste....

Suite:

 > Histoire de ma belle impératrice

 

 

 

 

commentaires

Haut de page