Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourquoi ils aiment la France

par Les hirondelles 26 Juillet 2010, 05:31 Vie

stars france1

Saint-Cirq-Lapopie, dans la vallée du Lot. Un paysage enchanteur, de l'histoire, une âme... Crédits photo : LENAIN Hervé / hemis.fr

Au fond, ce sont peut-être les étrangers qui parlent le mieux de la France. Chaque année, ils sont des dizaines de millions à s'y précipiter pour les vacances. Conquis, certains y ont posé leurs valises pour la vie, décidés à vivre jusqu'au bout leur «French dream».

    Avis à tous les exilés fiscaux qui s'ennuient ferme, depuis des années, sur les bords du lac Léman ou à Bruxelles:rien ne vaut le bonheur de vivre en France! Ou d'y revenir... Les premiers à le dire ne sont pas les agents du fisc, ni d'ailleurs les Français, si prompts à dénigrer leur pays une façon de masquer leur fierté d'y vivre? , mais curieusement... les étrangers. Malgré la crise qui sévit, malgré les dettes qui s'accumulent et les déficits qui se creusent, 74 millions d'entre eux n'ont pu résister à l'appel de l'Hexagone en 2009 (première destination touristique mondiale), sillonnant nos départementales et nos régions avec passion, s'entichant de nos villages «so charming», de la beauté de nos vieilles pierres comme de nos plages pourtant bondées, victimes de leur succès estival. «Tout homme a deux pays, le sien et la France», disait déjà Thomas Jefferson. Près de 80 millions d'êtres humains repartent chaque année chez eux avec cette plaisante idée en tête. Et si l'année 2009 a été marquée par un léger recul de la fréquentation touristique étrangère ( 6%), 2010 s'annonce déjà comme un très bon cru, la baisse de l'euro favorisant plus que jamais la compétitivité touristique de la France.

Infographie : Où ils passent leurs vacances
stars france

Vivre comme des Français, le temps des vacances

    «La clientèle étrangère est massivement de retour», confirme Céline Bossanne, cofondatrice, avec son mari, des campements Huttopia, qui prônent l'art de camper chic et écolo, en pleine nature, dans des cabanes de bois et de toile. Un concept original qui fait un tabac auprès des étrangers (50% de la clientèle), notamment les Britanniques et les Hollandais. «Il n'est pas rare de voir une Jaguar immatriculée en Grande-Bretagne garée à côté de nos tentes!» s'amuse Céline Bossanne. Ce qu'apprécient le plus ces campeurs venus d'ailleurs?Le fait de vivre des vacances «avec des Français, comme des Français», dans un sentiment de rupture et d'immersion totale. «Ils adorent découvrir les régions, nos terroirs, nos traditions, et raffolent des marchés locaux où ils aiment dénicher des spécialités locales à cuisiner à la française...» Culture, patrimoine, gastronomie... Vue de l'étranger, la France a souvent des airs de carte postale. «Si vous voulez attirer les gens, il faut être une carte postale!»insiste l'ancien député européen William Abitbol, reconverti dans la restauration, du côté du Palais-Royal, à Paris (Alfred, rue de Richelieu). En guerre contre la standardisation mondiale, Abitbol, immanquablement habillé en bleu (veste), blanc (chemise), rouge (pantalon), fait un malheur auprès des étrangers qui parcourent des kilomètres pour déguster ses asperges des Landes ou d'Argenteuil, son cresson de l'Essonne, son escabèche de lisette au Noilly, sa géline de Racan en cocotte, légumes du pot, ou son tronçon de cabillaud, chou pointu, croquant... Des plats d'autrefois qui sentent bon la France et le terroir. Rappeler que nos chefs étoilés sont mondialement connus reviendrait à enfoncer une porte ouverte. Mais comme nos vins, la gastronomie fait partie de l'ADN de notre pays de bons vivants.

Les people ont craqué les premiers

«Ce que les Français ont de plus séduisant, c'est qu'ils montrent au monde entier que le travail ne constitue pas l'essentiel de la vie», a confié récemment la star du cinéma chinois Geng Le au Comité Colbert qui l'interrogeait sur sa vision de la France et du luxe français. Notre vrai luxe serait-il ce droit revendiqué à la paresse? ...

Des acquéreurs venus d'ailleurs

Des étrangers moins célèbres leur ont emboîté le pas, faisant s'envoler les prix des résidences secondaires dans des régions comme la Bretagne, la Corrèze ou le Lot-et-Garonne, terrains de prédilection des Britanniques. Sur 220.000 résidences secondaires appartenant à des étrangers (sur un total de3 millions en France), les Anglais en possèdent 53.200, ce qui les situe loin devant les Suisses (31.600), les Italiens (31.200), les Allemands (29.100), ou encore les Belges (23.700). Entre 2004 et 2007, les Britanniques en quête d'un «sweet home» ont représenté jusqu'à 40% des acheteurs étrangers, chiffre tombé à 17% en 2009....

Des mécènes au secours de notre patrimoine
...

Suite Le Figaro...

 

 

commentaires

Haut de page