Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De Saïgon à Ho Chi Minh Ville et Saigon ou Ho Chi Minh Ville?

par Les hirondelles 7 Juin 2010, 22:20 VIETNAM

Saigon center

  Saigon, c'est la "Perle de L'Extrême Orient". Dès leur arrivée, en 1859, les français vont ré-aménager à leur manière la ville : quadrillage méthodique, et construction de nombreux ouvrages civils et militaires.

  Saigon n’est pas française que par sa coquetterie, son luxe, sa fougue au plaisir, sa verve intrépide. Saigon est bien française par d’autres traits encore…

 

  De Saïgon à Ho Chi Minh Ville 
  voir vidéo http://blog.sonuma.be/de-saigon-a-ho-chi-minh-ville/

 

Guerre du Vietnam, avril 1975 : une équipe de la RTB emmenée par Josy Dubié assiste à la chute de Saïgon, prise par les communistes nord-vietnamiens, et à la fuite des Américains. Leur ambassade est évacuée, puis pillée. Le chaos règne en ville. Ce reportage est exceptionnel, le reste de la presse internationale ayant été rapatrié de force…

L’émission

Le magazine 9.000.009 voit le jour en 1971 : il est à la fois un retour et un changement. Retour aux reportages mensuels mais changement dans l’allure, le ton, le choix des sujets. Ainsi, l’émission explore l’actualité via l’expérience directe, personnelle de ceux qui la vivent ; elle envisage les questions de société dans une dimension quotidienne : la politique du logement à travers la vie dans un quartier insalubre, le problème de l’avortement dans la vie des femmes qui prennent le bus pour Amsterdam.

106MarcheCentral
1197light

Saigon, aujourd'hui :

Saigon ou Ho Chi Minh Ville?

    Me voilà à Saigon. Une ville chaude, bruyante mais formidablement jeune, dynamique et palpitante.Ils sont 8 millions d'habitants et près de 4 millions de mob et autres scooters circulent dans cette ville. Saigon, nom de coeur; Ho Chi Minh Ville, nom de raison est une cité incroyable qui ne se donne pas comme cela.
   Il faut la respirer, la parcourir, la vivre pour l'aimer. Mais en quelques heures, c'est un vrai coup de foudre. Saigon est une ville du sud, séductrice, enjôleuse. C'est une ville de commerce, une ville d'affaires, une ville jeune peuplée de post adolescents qui veulent prouver au monde que ce pays qui fut le terrain de jeu des GI, le centre d'expérimentation de toutes les armes de la 2ème moitié du XXème siècle (sauf la pire !) n'a plus rien a prouver.
    Tout est possible ici. On le sent à chaque coin de rues. Les centres commerciaux ouvrent tous les jours, les immeubles se construisent, les affaires se créent dans une frénésie folle. Et c'est un pays communiste ! Saigon est une ville géniale ou l'esprit d'entreprise est partout. Deux rencontres pour illustrer cela : Eric Simard de la chaine d'hôtel Victoria. Une chaine française qui prospère ici depuis 1991 avec 5 hôtels et 1200 employés. Et ils peuvent etre fiers de ces hôtels de Sapa au nord jusqu'à Chau Doc au sud.
    Voila des hotels qui jouent sur la nostalgie moderne. On s'y sent de suite chez soi à la différence des grandes chaînes internationales standardisées. Autre coup de coeur : Thai Tu Tau, une jeune fille de 22 ans. Elle est née en France et elle est rentrée pour sa famille. A Saigon, elle a monté une entreprise de communication et d'événementiel. Mais elle trouvait que la cuisine de Saigon ne ressemblait en rien à la cuisine de sa grand mère et de son arrière grand mère : trop de glutamate, les bons produits partant à l'export, et au final une cuisine viet moins bonne au Vietnam qu'ailleurs dans le monde.Elle a pris son bâton de pélerin et elle a parcouru le pays à la recherche des paysans et de leurs produits. Et puis elle s'est mise en quête d'un lieu. Elle l'a trouvé au 10 Dang Tai dans le district 1. De cette vieille maison coloniale est née Cuc Gachh Quan. Son restaurant idéal ! Une cuisine simple mais pleine de goût, de vrais goûts, de beaux goûts. les bouillons sont faits tous les matins, le tofu est presque meilleur qu'à Kyoto.
   Le porc au caramel est un moment de bonheur, le poulet à la citronnelle tire des larmes, la salade de mangue verte est inoubliable. De longue date, je n'avais pas mangé avec autant de bonheur, de gourmandise et de jouissance.C'est une révélation qui vaut le voyage ici.Le personnel est charmant, et Tu Tau est un vraie passionnée. Pas étonnant que Jacques et Laurent Pourcel qui étaient passés quelques jours avant aient vidés les frigos. Et au delà de la qualité de la cuisine, il y a une volonté de faire beau ici. L'endroit est plein de charme, du charme inhérent à cette ville entre nostalgie et modernité (encore...).
   On se sent bien ici. Normal, tout est fait pour car Tu Tau s'occupe de son personnel comme d'une mère. Elle m'expliquait que tous ces jeunes étaient en quête de répère car dans un pays qui a vu une génération disparaitre il y a 35 ans, il faut des modèles, des exemples,... Elle tente de l'être avec sa double culture qu'elle met à leur service.Et puis comme si cela ne suffisait pas, elle tente de faire dans le developpement durable avec ses fournisseurs, ses paysans comme elle dit. Elle paie plus cher que le marché mais elle ne veut que les beaux produits fait sans produits chimiques.
   Un exemple qui commence à faire école. Le chemin est encore long ici mais le Vietnam est en chemin. Comme dit mon ami Jerome Godefroy :
      "Le Vietnam que j'ai parcouru est un pays intense, vibrant, nerveux. Un peuple jeune, inventif, travailleur, tourné vers l'avenir"
C'est exactement cela !

Charlotte Pozzi et Jean-Sébastien Petitdemange
Le 10 mai 2010

Soumis par Cap Vietnam.

 

ho-chi-minh-city

 
  EnBref:

Saigon / Ho Chi Minh Ville

    Hô-Chi-Minh-Ville (en français avec des traits d'union ; en vietnamien Thành phố Hồ Chí Minh), anciennement Saigon jusqu'en 1975, est la plus grande ville du Viêt Nam, devant la capitale Hanoï.

Hô-Chi-Minh-Ville se divise en 19 arrondissements et 5 districts pour une superficie de 2 090 km2 et 7 400 100 habitants (2005). Les arrondissements intra-muros sont numérotés de 1 à 12. S'y ajoutent ceux de Tân Bình, Bình Thạnh, Phú Nhuận, Thủ Đức, Gò Vấp. Les districts suburbains sont Nhà Bè, Cần Giờ, Hóc Môn, Củ Chi, Bình Chánh.

    Hô-Chi-Minh-Ville se trouve sur les rives de la rivière de Saigon. Située à proximité du delta du Mékong, cette ville est la métropole du sud du pays. Grand port khmer jusqu'au XVIIe siècle, sa population d'origine a été rapidement mise en minorité par une colonisation de peuplement viêt. Pendant la colonisation française, elle était la capitale de l'Indochine française (Cochinchine). Après la partition du pays issue de la fin de la guerre d'Indochine, Saigon devint la capitale de la République du Việt Nam (dès 1954).

 

    Pendant la guerre du Việt Nam, Saigon était le siège du commandement américain ; son activité économique fut également dopée par la présence de centaines de milliers de soldats américains et son port était embouteillé par l'arrivée d'énormes importations de matériel. Sa prise par les communistes le 30 avril 1975 marqua la fin de la guerre du Việt Nam. La ville fut alors débaptisée au profit du nom du « leader » historique des communistes vietnamiens, Hồ Chí Minh. Néanmoins, de nombreux Vietnamiens continuent à parler de Saigon, du moins en situation informelle. Officiellement, Saigon n'est qu'une partie (District 1) de Hô-Chi-Minh-Ville. Elle est encore, de nos jours, le poumon économique du pays.

  Il existe de nombreuses ressources documentaires sur l'histoire des rues de la ville de Saigon et notamment : Promenades dans Saigon, Hilda Arnold, 1949 ; A Baudrit, Guide historique de la ville de Saigon, 1943 ; Vietnam, à travers l'architecture coloniale, d'Arnaud le Brusq et Leonard de Selva, publié en 1999.

 

153229-saigon-opera-house-ho-chi-minh-city-vietnam

 

  À voir:

  Sài Gòn Trong Nhạc Việt / Saigon baigne dans la musique vietnamienne

 

commentaires

Haut de page