Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Traversée de la Manche avec des ballons : bidonnage ?

par Les hirondelles 1 Juin 2010, 19:41 Incroyable-Chuyện lạ...

100528-ballons-manche 

 

    Comme dans le film d'animation «Là-haut», un aventurier américain, Jonathan Trappe, prétend avoir traversé la Manche, porté par un bouquet de ballons multicolores gonflés à l'hélium.

 

  Ce vol record - environ 100 kilomètres entre Ashford dans le Kent et les environs de Dunkerque - se serait effectué grâce à 55 ballons gonflées à l'hélium. « C'était magnifique, poétique. La falaises blanches de Douvres, et puis les côtes françaises. C'était une expérience d'une grande quiétude, très paisible », a-t-il raconté à la chaîne de télévision britannique Sky News.

Mais le record risque de se dégonfler car, après vérifications, rien ne colle : ni les conditions météo, ni les autorisations...

Il s'agirait donc d'un bidonnage. Car ce matin, il y a avait surtout de l'amateurisme dans l'air...

(La voix du Nord 31/5/2010)

Le vol en ballon façon «Là-Haut», c'était du pipeau

    Trop poétique pour être vrai? Vendredi 28 mai, Sky News racontait comment Jonathan Trappe, un «aventurier américain», avait réussi à traverser la Manche entre la France et l'Angleterre en utilisant des douzaines de ballons gonflés à l'hélium. Joli coup, emprunt d'une référence au film d'animation «Up» («Là-haut»), qui voit Carl Fredricksen, un bien acariâtre pépé, réussir à faire voler sa maison avec le même principe.

avait beau expliquer au moment de la sortie du film que c'était globalement impossible de faire voler une maison, c'était peut-être possible pour homme seul... En tout cas, à en croire Sky, Jonathan Trappe a décollé d'Ashford, accroché à son fauteuil et suspendu à ses 55 ballons, puis atterri, frais et dispos, dans un champ de salades, quatre heures plus tard. Son voyage au dessus des falaises de Douvres fût «extraordinairement beau», raconta-t-il à son arrivée. A Sky News, il expliqua combien le vol fut tranquille, calme. Il y avait des risques, raconta-t-il, que son équipe et lui ont considérablement réduits pour établir un nouveau record de ballooning.

Voilà pour la belle histoire. Ce dimanche,

«La Voix du Nord» fait preuve de plus d'incrédulité :

   «Mais le record risque de se dégonfler car, après vérifications, rien ne colle: ni les conditions météo, ni les autorisations... Il s'agirait donc d'un bidonnage». Une belle opération de communication.

  Les gendarmes de la région, qui avaient eu vent de cette tentative, ont attendu, les yeux levés vers le ciel, à la recherche de l'objet volant. Mais ils n'ont rien vu venir. En fait, Jonathan Trappe, explique la «Voix du Nord», «se trouvait en mauvaise posture dans un potager où il n'aurait pas tenté d'atterrir, mais de décoller». Côté météo, le sens des vents semblaient d'ailleurs contraire à la réussite même de l'opération. Le quotidien nordiste décide alors de visionner le reportage de Sky News affirmant suivre le recordman de bout en bout. «Pas d'images de décollage, ni d'atterrissage, la Manche n'est nulle part, ni les belles falaises de Douvres. Même pas un petit survol au-dessus des côtes dunkerquoises, juste quelques ballons dans un ciel anonyme, sans nuages...» Très très louche et carrément gonflé non? Sky News est complice ou crédule?

 Slate.fr


Suite :Combien de ballons pour faire voler une maison?



 

commentaires

Haut de page